Maria Grønlund, la fée aux doigts d’or

/, illustrator, Art/Maria Grønlund, la fée aux doigts d’or

Maria Grønlund, la fée aux doigts d’or

Musicienne classique dans une première vie, Maria Grønlund a révolutionné le graphisme grâce à une approche très personnelle de la création. Inattendu et coloré, son travail est en passe de devenir un modèle de créativité.

Maria GrønlundAutodidacte sinon rien

Malgré le talent qu’elle déploie, Maria Grønlund n’est jamais passée par la case formation ou par une grande école de design. Sa réussite, elle ne la doit qu’à elle-même et à son intarissable curiosité. De son travail, elle n’attend rien, sinon se faire plaisir.

Aussi, quand elle évoque les logiciels de création graphique comme Illustrator, elle ne perçoit pas leur complexité ou leur côté un peu impressionnant. Décidée à apprendre par elle-même le fonctionnement de ces logiciels, elle ne marche qu’à l’instinct. Elle ne s’autorise alors qu’une seule contrainte : découvrir un outil par jour. Mais l’aborder avec ses yeux extérieurs, en tâtonnant, en essayant et en laissant parler son intuition. Et quelle intuition pour cette graphiste danoise !

L’abstraction au cœur de l’art

Pour puiser son inspiration, Maria Grønlund travaille essentiellement à partir de formes organiques comme les fleurs, l’encre en suspension dans un liquide ou la fumée. Elle recherche l’esthétisme de ces formes et en étudie les couleurs pour arriver à un visuel plutôt abstrait aux couleurs éclatantes. En superposant les outils, les couleurs et les formes, elle leur donne du relief ou de la force.

Et quand on lui demande comment interpréter ses dessins numériques, elle reste évasive, laissant à chacun la possibilité de faire parler la sensibilité. Pour elle, l’art est très personnel et chaque personne est libre de l’apprécier à sa façon. L’image des nuages, qu’elle donne en comparaison, illustre parfaitement sa vision car en regardant un nuage, certains y verront un lapin, quand d’autres apercevront un mouton. Un esprit affranchi pour un travail qui l’est tout autant.

Avec la liberté comme crédo, son talent ne fait plus aucun doute dans le milieu artistique. Pour preuve de sa réussite, l’une de ses créations est devenue l’identité visuelle d’Adobe max 2014.

Finalement, devant tant de génie, on peut s’interroger sur la place de l’instinct et de l’intuition dans la création graphique. Alors feeling ou didactique ?

Maria Grønlund_Exemple de création_2

Maria Grønlund_Exemple de création_3

Maria Grønlund_Exemple de création_4

Un exemple de communication présenté par SAORI agence de communication Lyon Nord

2018-08-09T19:14:34+00:00 novembre 5th, 2015|0 commentaire

Laisser un commentaire