Image vectorielle or not ?

Qui n’a pas un jour essayé de créer son logo avec les moyens du bord et s’est retrouvé avec une image floue en voulant l’agrandir ? Nous nous sommes tous un jour improvisés apprenti graphiste, mais avons bien compris les limites de notre art quand notre logo s’est subitement flouté en grandissant. Sans doute manquait-il un ingrédient : la vectorisation !

Image vectorielleImage vectorielle vs image matricielle

Pour bien comprendre l’intérêt d’un format, quelques explications sont nécessaires. Lorsque vous créez un logo, deux options s’offrent à vous : le format matriciel ou le format vectoriel.
Alors que le premier, reconnaissable par sa terminaison .jpg, .gif ou .png, perd de sa qualité quand on l’agrandit, le second, enregistré en .ai ou .eps, ne bouge pas. Vous pouvez l’étirer à votre guise, il conservera sa netteté et ses caractéristiques.
Deuxième différence : la matière première. Tandis que le logo en format matriciel est constitué de tout un tas de petits points invisibles à l’œil nu : les pixels, celui qui est vectorisé est fait de lignes reliées par des formules mathématiques. Tout est donc bien proportionné et chaque élément possède une place bien définie dans le logo. Si vous bougez un point, les autres bougent aussi proportionnellement grâce à ces formules mathématiques, qui permettent une adaptation infinie de votre image.

Pourquoi avoir un logo vectorisé ?

Avoir un logo vectorisé, c’est pouvoir l’utiliser sur n’importe quel support sans qu’il perde sa qualité et sa netteté. Que ce soit sur votre site Internet, un marquage de véhicule ou une impression, il restera en haute définition et pourra être redimensionné à votre guise. Le fichier vectorisé est donc modulable à souhait et apporte un très bon rendu.

Modifier un logo en format image

Vous avez conçu vous-même votre logo mais, conscient de ses limites, vous voulez le vectoriser. Avant de tenter toute manipulation artisanale, sachez qu’un enregistrement en .ai ou .eps, via Illustrator ou Photoshop, ne suffira pas, et que les modifications sont plus complexes qu’elles n’y paraissent.
La difficulté de cette transformation dépendra en effet des couleurs, de la forme, mais aussi de la police utilisée et de la qualité de votre logo initial. Il faudra ainsi reprendre chacun de ces éléments sous un logiciel de graphisme pour déterminer un à un les vecteurs et les lignes composant votre logo. Un travail de longue haleine, bien souvent effectué par un graphiste professionnel.

 

Image vectorielle et image matricielle 3

Image vectorielle et image matricielle 2

Autres actualités sur le même sujet :

Réalisations associées :

Autres actualités intéressants :