Là maintenant, que ressentez-vous ?

Wifeel

Le premier réseau social entièrement dédié aux émotions
Pour exprimer, partager et mesurer les émotions. Les vôtres, celles de vos amis et de toute la communauté.
9 personnes sur 10 ont besoin de partager les causes de leurs émotions !

« Wifeel est la première plateforme sociale cross-devices de captation et de restitution des émotions à destination du grand public et des professionnels (médias online, organisateurs d’événements et propriétaires de lieux culturels) désireux de valoriser leurs contenus afin de produire statistiques,
insights et recommandations.

Wifeel_01 Wifeel_02

Ce film vous rend heureux ? Vous êtes amoureux ? Cette décision politique vous met en colère ? Ce plat devant vous suscite votre méfiance ? Vous avez de la reconnaissance pour vos parents ? Vous êtes excité par ce projet ? Cet auteur vous ennuie ? Vous vous sentez seul ce soir ? Vous êtes impatient d’essayer votre nouvelle voiture ? La situation dans ce pays vous révolte et vous attriste ?
La vie est un monde d’émotions.

Ces émotions, nous avons besoin de les partager avec notre entourage.

Nous avons besoin de les partager à plusieurs.

Ce que nous faisons d’ailleurs depuis toujours : nous sommes plus de 90% à partager avec d’autres
le récit des événements qui ont suscité nos émotions. 60 % le jour même. Et à plusieurs reprises dans plus de 70 % des cas.*

Avec Wifeel, l’émotion devient le socle de l’expression auquel on rattache sujets,
commentaires, images ou vidéos.

Les smileys sont le moyen le plus courant d’exprimer ses émotions sur internet ou d’amener des nuances émotionnelles à un texte. Ils ont le mérite de la simplicité —  1 emoticon = 1 émotion — et de
l’universalité — le monde entier les comprend. Jusqu’à présent, ils étaient utilisés comme de simples
pictogrammes. Avec Wifeel, ils deviennent la “porte d’entrée” de l’échange social puisque publier sur
Wifeel c’est d’abord et nécessairement choisir une émotion dans une palette de 50.
Cette spécificité propre à Wifeel change la nature de l’expression qui devient plus confiante, plus
empathique, plus sincère. Avec Wifeel, l’émotion deviennent une donnée quantifiable à laquelle
l’utilisateur peut rattacher commentaires, #sujets, images, lieux. Ils rendent donc possible la mesure
du sensible : le ressenti émotionnel qui, du coup, peut s’inscrire dans le temps et l’espace.
Cette transformation de statut, nous l’avons exprimée par un changement de nom : le smiley devient feeltag. Mais en hommage aux smileys, toutes les expressions de tous les feeltags sont composées à partir de séquences typographiques réelles, sans corrections, comme lorsqu’on écrit 😉 ou 🙁 puis remises à la verticale.

Avec la géolocalisation, nous pouvons signaler à nos amis où nous nous trouvons. Avec Wifeel, nous pouvons en plus leur dire ce que nous éprouvons.

L’intérêt du projet Wifeel n’est pas tant de géolocaliser les personnes que leurs émotions.
La cartographie physique de notre monde s’enrichit d’une couche sensible : la carte émotionnelle d’un territoire. Je peux ainsi découvrir les lieux géolocalisés qui ont suscités le plus d’émotions :
les feelspots.  Et réagir directement à l’émotion des autres. Wifeel offre une nouvelle façon de voir
le monde dans laquelle le numérique ouvre la porte à l’émotionnel.

Nous ne partageons pas toutes nos émotions avec tout le monde.

Dire à une personne que je l’aime ne concerne à priori que moi et cette personne. Sauf si j’ai envie
d’en faire part à tous mes amis ou au monde entier tant ma joie est débordante. Sans pour autant
vouloir révéler l’identité de celle ou celui dont je suis amoureux. Comprenne qui pourra (ou saura…).
Ce sentiment amoureux, je peux aussi vouloir le garder pour moi et n’en informer que mon journal
intime. Et ce qui vaut pour l’amour vaut aussi pour la colère, l’excitation, l’ennui, l‘émerveillement…
C’est pour respecter toutes ces nuances de partages, que Wifeel propose plusieurs options de
publication : journal intime, privé, tous mes amis. Ou pour tout le monde.
Dans cette époque saturée d’informations et de choix, la recommandation des autres est devenue
une table d’orientation.
Avez-vous remarqué que dans le nouveau monde d’Internet nous n’avons le droit que de « liker » ?
C’est un peu court en émotion…
Avec Wifeel, vous pouvez partager votre ressenti et connaître avec précision celui des autres sur tous les sujets possibles : livres, films, restaurants, actualités, personnalités…

-)

-(

à quoi sert Wifeel ?

Pour les Personnes :

• à nous faire du bien en exprimant nos émotions
• à manifester notre empathie et recevoir celle des autres
• à mieux nous comprendre et mieux comprendre les autres
• à engager des conversations sur des sujets qui nous touchent
• à faire de nouvelles rencontres sur la base du partage d’émotion
• à créer un journal intime émotionnel et quantifier nos émotions (QS)
• à nous abonner aux #sujets les plus émotionnels ou les plus intéressants à nos yeux
• à découvrir les lieux les plus émotionnels (feelspots) ou s’abonner à ceux que nous voulons suivre

Pour les organisations :

• à créer des sondages émotionnels à partir de #sujets sur lesquels elles mobilisent leurs clients,
leurs visiteurs, leur communauté ou leur mouvement
• à installer un baromètre émotionnel dans une entreprise ou sur un lieu de travail
• à faire qualifier émotionnellement un événement, une manifestation, un lieu du contenu on line, et obtenir des statistiques
• à produire des cartes émotionnelles à partir de #sujets créés par l’organisation. »

                                                                            *Dossier de presse Wifeel

Là maintenant, que ressentez-vous …

Autres actualités sur le même sujet :

Réalisations associées :

Autres actualités intéressants :

communication entreprise independante
Comment bien communiquer ?

Comment bien communiquer ?

Bien communiquer, c’est vital !   Se faire connaître, fidéliser, informer, inspirer, etc. On ne compte plus les bienfaits de la communication sur une entreprise. Pourtant, elle est souvent délaissée et ses effets sont sous-estimés par beaucoup, qui n’y voient que...

En savoir plus